You are here
Home > A la Une

Historique : La Corée du Nord annonce qu’elle va ouvrir ses portes au Christianisme

Quelques mois en arrière, Kim Jong-un, le dictateur de Corée du Nord lançait des missiles en direction du Japon et menaçait d’atomiser les USA. Mais récemment, c’est une autre surprise de taille que le jeune président nous faisait : il a rencontré le président Sud coréen Moon Jae-in le 27 avril, annonçant que le conflit, vieux de 67 ans, était terminé. « Je suis venu mettre un terme à notre longue histoire de confrontation », a affirmé Kim Jung-un à Moon lors d’une rencontre dans la ville frontalière de Panmunjom.

« Il n’y aura plus de guerre dans la péninsule Coréenne, et un nouvel âge de paix vient de commencer », ont affirmé les deux dirigeants dans une déclaration commune. Kim Jong-un, à la tête de la quatrième armée du monde, forte d’un million deux cent milles hommes, va se consacrer maintenant à reconstruire l’économie de son pays en ruine.

Boum ! D’un seul coup, les épées sont transformées en charrues. Les deux dirigeants, tous sourires devant les caméras, se sont mis d’accord pour dénucléariser la péninsule en une année. Ils se sont mis également d’accord pour permettre aux familles divisées par la Guerre de Corée, qui débuta en 1950, d’organiser des réunions.

Un tel évènement donne envie de déclarer un jour de fête nationale et de danser dans les rues. Mais la plupart des Américains étaient trop distraits par la sortie du dernier film de la série Avengers pour prêter attention aux gros titres.

Qu’est-ce qui a causé cette surprise Coréenne ? La plupart des médias ont passé sous silence le fait que les Chétiens sud-coréens avaient jeûné et prié pour ce sommet. Des pasteurs avaient organisé des nuits de prière dans la ville frontalière de Paju. Un groupe de parlementaires Sud coréens chrétiens avaient tenu une rencontre de jeûne et prière dans les locaux de l’Assemblée Nationale, selon l’agence Yonhap.

Les chrétiens Nord coréens, persécutés, avaient également prié pour ce moment – depuis des années. Atrocement persécutés, contraints de se rencontrer en secret, ils étaient systématiquement arrêtés et envoyés en camp de travaux forcés – quand ils n’étaient pas abattus sur place – juste parce qu’ils n’adoraient pas Kim Jong-un comme leur dieu.

Selon des transfuges, les choses ont commencé à changer lorsque Kim Jong-un est devenu dictateur, en 2011. Sa cruauté, la famine et l’économie en ruines avaient ouvert les yeux du peuple sur l’utopie délirante où Kim menait le pays.

« Dans le passé, on a demandé au peuple d’adorer la famille Kim comme leur dieu », raconte un de ces transfuges au quotidien The Telegraph. « Cela signifie qu’ils vont maintenant chercher ailleurs en matière de foi ».

La vie sous le règne de Kim Jong-un est insupportable. Près de 6 millions de citoyens meurent de faim. Le tiers des enfants de Corée du Nord souffre de malnutrition chronique (on dit même que les Nord coréens auraient en moyenne 6 centimètres de moins que leurs voisins du Sud à cause de la malnutrition). Les plupart des Nord coréens n’ont même pas l’électricité. Ils n’ont évidemment pas accès à Internet ou aux nouvelles du monde extérieur.

La démocratie Nord coréenne est un farce; le peuple « vote » lors des élections mais il n’y a qu’un seul nom sur les bulletins et ceux qui osent barrer le nom de Kim sont emprisonnés. Même certaines coupes de cheveux sont interdites ! Et lorsqu’une personne est reconnue coupable d’un crime, elle ne va pas seule en prison : ses enfants et petits enfants y vont avec elle !

Selon le Ministère américain des Affaires étrangères, entre 10 et 45% des prisonniers sont des Chrétiens emprisonnés à cause de leur foi. Pourtant, au milieu de cette intense persécution, Dieu agit. Certains transfuges racontent que les officiels Nord coréens ont peur que le Christianisme ne remplace le « Juche », la religion d’état qui voue un culte à Kim et à ses ancêtres.

Leur crainte se base sur les statistiques. Toujours selon les Affaires étrangères américaines, le nombre de chrétiens au Corée du Nord aurait été multiplié par 5 de 2012 à 2017. Ils seraient plus de 400,000 maintenant.

Lorsque j’ai entendu la nouvelle du miracle Coréen la semaine dernière – et après m’être pincé pour vérifier que je ne rêvais pas- j’ai lu le Psaume 46:

« Venez, contemplez les oeuvres de l’Eternel (…) C’est lui qui a fait cesser les combats jusqu’au bout de la terre; Il a brisé l’arc, et il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre. » (v.8-9)

C’est Dieu qui a opéré ce miracle. Ce n’est l’oeuvre d’aucun politicien. Il a écouté les prières de son peuple des deux côtés du pays déchiré et les prières des fidèles du monde entier qui partageaient la douleur de la Corée du Nord. Il sera l’artisan d’une paix durable dans la région et ouvrira les portes pour que l’Evangile abreuve cette terre assoiffée.

Dans peu de temps, les églises de Corée du Sud enverront des équipes en Corée du Nord avec de la nourriture, des médicaments et le message du Christ. Comme un patient qui sortirait du coma, la Corée du Nord se réveillera. Et le monde sera témoin d’une transformation nationale. Nous assistons en ce moment à la plus grande manifestation de la puissance souveraine de Dieu sur les nations depuis la chute du Mur de Berlin.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source : Blogdei.com By Nicolas Ciarapica.

Pionnier du Net dès les années 90 avec les portails voxdei puis blogdei, observateur des mouvements évangéliques depuis plus de 25 ans, ce père de 5 enfants est un symbole du web chrétien francophone. Toujours respectueux des personnes mais gentiment irrévérencieux, ce « trublion » anime la réflexion et le débat.

© info.elyon.fr
Courte reproduction partielle autorisée suivie par un lien redirigeant vers cette page.

Top