You are here
Home > A la Une

Une église et des bibles brûlées au Pakistan, la police locale ne donne aucune suite

Une église et des bibles brûlées au Pakistan, la police locale ne donne aucune suite

Le Pakistan compte 96,4% de musulmans et 1,6% de chrétiens. Ces derniers subissent des conditions de vie extrêmes, imposées par les grands propriétaires terriens musulmans. Aucune possibilité d’ascension sociale pour eux dans ce pays qui souffre de corruption.

 

église incendiée pakistan

A Bath, dans la province du Pendjab, quelques jours avant l’épiphanie, un conflit éclate entre chrétiens et musulmans. Ceux-ci exigent l’arrêt, pendant la prière islamique, des haut-parleurs qui faisaient entendre des prières et des hymnes chrétiens.

La nuit du 6 au 7 janvier, cette même église est victime d’une attaque au cours de laquelle le bâtiment, des bibles et d’autres livres religieux sont brûlés. Le pasteur est persuadé du lien entre cette attaque et la précédente dispute. Toutefois, sur place, certaines voix s’élèveraient pour contester cette vision comme le note le site Aleteia d’après une source Asia News inaccessible à ce jour.

Mais les chrétiens ne sont pas soutenus par la police locale, qui affirme qu’il s’agit d’un simple court-circuit. Un riverain affirme :

« J’ai montré des traces suspectes aux policiers sur le mur de l’église, qui montrent que quelqu’un avait escaladé le mur de l’église pour y rentrer, mais les policiers ont ignoré ma preuve et ne l’ont pas ajouté à leur rapport. »

Les chrétiens vivent dans une grande crainte.

Plus tard, à Kasur (province du Pendjab), un homme a été pris en train de brûler des bibles et des recueils de louanges. La police a à nouveau refusé de faire un rapport, déclarant que l’homme était mentalement instable et ne pouvait pas être poursuivi.
[Lire la suite…]

 

© Crédits Photos & Source : infoschretienne.com


Partager :

    
Top