You are here
Home > A la Une

Mary Pierce : « J’ai une relation personnelle avec Jésus »

Mary Pierce : « J’ai une relation personnelle avec Jésus »

Depuis son interview accordé au Parisien l’année dernière, Mary Pierce montrait au monde entier qu’elle avait décidé d’offrir sa vie à Jésus. Membre d’une église pentecôtiste, l’ancienne championne de tennis consacre maintenant sa vie à Dieu et a de nombreuses œuvres caritatives.

« Depuis que j’ai connu le Seigneur en 2000, ma vie a complètement changé et seulement en bien. J’ai trouvé une paix et une joie intérieures qui ne me quittent jamais. C’est quelque chose que je recherchais depuis toujours. Maintenant, ma vie est entièrement consacrée au Seigneur. Tout ce que je fais, c’est pour lui, qu’il s’agisse d’un entraînement ou d’une oeuvre caritative en Afrique. »

La gagnante de Roland Garros en 2000 tient à préciser que son installation à l’île Maurice n’est ni une fuite, ni un exil:

 « Ce que je vis, ça pourrait être dans le centre de Paris, au Mexique ou aux Etats-Unis. C’est marrant, beaucoup de gens croient que je suis partie en exil, que je me suis retirée du monde, que je suis dans une secte ou je ne sais quoi encore. J’ai une vie tout à fait normale. Sauf que j’ai une relation personnelle avec Jésus. Je prie, je lis la Bible, je vais à l’église. »

Elle a pris maintenant sous son aile deux frère et soeur, Emmanuelle (17 ans) et Amaury (15 ans). Emmanuelle est maintenant entraînée à pleins temps par John Evert, le frère de la championne Chris Evert, mais cela n’empêche en rien Mary de continuer à suivre la jeune tenniswoman de très près. Quant à Amaury, elle continue de l’entraîner et de voyager avec lui.

« Je voyage avec lui sur les tournois trois mois par an. Six mois par an, nous sommes en Floride. Le reste du temps, nous sommes à Maurice. »

L’attention que Mary porte à ses protégés va au-delà que du simple devoir de coach.

« Les gens croient souvent qu’il s’agit de mes propres enfants parce qu’ils me ressemblent un peu. Leur maman est une très bonne copine à moi, on a le même âge. Je le fais parce que je les aime. »

Mary Pierce qui n’a jamais annoncé officiellement sa retraite, mais qui avait arrêté la compétition en 2006 suite à une blessure au genou, ne pense pas revenir un jour sur les terrains, même si l’idée d’un match d’adieu n’est pas écarté:

« […] jusqu’à maintenant, j’ai toujours mal, et il n’est pas question de revenir. Les années passant, il faudrait que je me pose beaucoup de questions. Suis-je prête à souffrir, à m’entraîner comme avant, juste pour faire un match à Roland et dire au revoir à tout le monde ? Comme je ne sais pas, je laisse les choses en l’état et on verra. »

© Crédits Photos & Source : INFO Evangélique


Partager :

    
Top