You are here
Home > Eglise > Incendie de Notre-Dame de Paris : les collectes s’organisent pour sauver le bâtiment

Incendie de Notre-Dame de Paris : les collectes s’organisent pour sauver le bâtiment

© Bertrand GUAY Source: AFP

Après l’incendie qui a ravagé l’un des plus forts symboles historiques de Paris, les dons affluent. Les premières fortunes de France mettent la main à la pâte et la région Ile-de-France a débloqué 10 millions d’euros en urgence.

Le groupe LVMH et la famille Arnault ont annoncé le 16 un «don» de 200 millions d’euros au fonds dédié à la reconstruction de Notre-Dame, après le gigantesque incendie qui a ravagé la cathédrale. «La famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, s’associent à la reconstruction de cette extraordinaire cathédrale, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité», écrivent-ils dans un communiqué transmis à l’AFP. Dans la nuit, la famille Pinault, l’une des plus riches de France, avait pour sa part annoncé débloquer 100 millions d’euros pour Notre-Dame.

«Pour répondre à de multiples demandes», la Fondation du patrimoine a en effet lancé ce 16 avril une «collecte nationale» pour la reconstruction de Notre-Dame.

«Cette collecte sera accessible le mardi 16 avril à partir de midi sur le site www.fondation-patrimoine.org. Aucun frais ne sera prélevé. Tous les dons donneront lieu à l’émission d’un reçu fiscal», précise le texte. Une cagnotte a par ailleurs d’ores et déjà été créée par un internaute sur la plateforme Leetchi.

La mairie de Paris a annoncé le déblocage de 50 millions d’euros. La région Ile-de-France va quant à elle débloquer 10 millions d’euros d’aide d’urgence pour «aider l’archevêché à faire les premiers travaux» de reconstruction de la cathédrale : «Cette reconstruction, qui va évidemment coûter très cher, va mobiliser tout un pays, les meilleurs architectes, les meilleurs artisans de France, peut-être du monde; nous allons nous y atteler dès maintenant», a fait savoir la présidente de région Valérie Pécresse sur Radio Classique.

Restaurer le bâtiment prendra «des années de travaux», a estimé le nouveau président de la Conférence des évêques de France (CEF), Eric de Moulins-Beaufort.

Les beffrois sauvés, la flèche et la toiture évaporées
Vers 19h50 le 15 avril, la flèche de la cathédrale, l’un des symboles de Paris avec ses 93 mètres de hauteur, s’effondre. En quelques heures, une bonne partie du toit de l’édifice semble avoir été réduite en cendres : «L’ensemble de la toiture est sinistrée, l’ensemble de la charpente est détruite, une partie de la voûte s’est effondrée, la flèche n’existe plus», a fait savoir au petit matin Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris.

Et d’ajouter : «Les deux beffrois ont été sauvés. Imaginez : la charpente des beffrois fragilisée, les cloches qui s’effondrent, c’était vraiment notre crainte ! L’ensemble des œuvres d’art qui étaient dans la partie « trésor », [ont été sauvées]». Ce trésor comprend la couronne d’épines et la tunique de Saint Louis.

© info.elyon.fr
Courte reproduction partielle autorisée suivie par un lien redirigeant vers cette page.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top